Château de La Cachette - Fin 19e siècle:

Un des châteaux patronaux qui témoignent du spectaculaire essor industriel, de Nouzon du second Empire à la Belle Epoque.

Château de la Cachette Fin 19e siècle ,  ex-propriété de la famille Soret (Propriété privée à ce jour).

Le site est implanté en bordure du ruisseau de la Goutelle et est desservi au 19e siécle par un embranchement ferroviaire. On peut encore voir l'ancien atelier d'ajustage, un autre atelier de fabrication lui faisant face et le canal.

Le logement patronal, grande bâtisse sur un étage carré et communs en retour d'angle est situé à proximité du site en amont.

    

L'usine est agrandie à partir de 1876 par Soret. Elle est ensuite gérée par Hennecart-Soret pour devenir à la fin du 19e siècle les Forges et Ateliers de Construction Veuve Soret et Cie.

Il fera construire à proximité son habitation, bientôt appelé " Le Château " .

Soret propriétaire de l'usine de La Cachette installe dans le parc de son habitation toute proche, les petits pavillons qu'il avait acquis lors de l'Exposition Universelle de 1900.



Pécisions de René Colinet (historien) :


Cette demeure de caractère qui possédait une véranda de style chinois (démontée en 1990) , a appartenu à un négociant Adrien Petit et à sa fille Laure Marie .

Celle-ci épousa Charles Edouard Soret (1851-1904). Ce dernier dirigea l'usine de La Cachette et fut conseiller général.

Textes et infos de mon ami historien René Colinet .


Autres sources:


Livre de référence: Collection "Indicateurs" Patrimoine industriel des Ardennes (2009) .

  • Facebook